GIRONFLA


Ce texte à pour origine la guerre franco-savoyarde de 1703, quand le duc Victor-Amédée II choisit de rejoindre la Ligue d'Augsbourg contre Louis XIV. Le capitaine Chistopho de Carignan faisait partie d’une branche de la famille de Savoie.
Notre bon Duc de Savoïa
N'est il pas gentil galant ?
Il a fait faire une armée
de quatre­vingt paysans .
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Ecouter Gironfla
par Marc ROBINE
Ils ont pour leur capitaine
Christopho de Carignan,
Vingt canons chargés de raves
Vont derrière le régiment .
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Allumons la corda rossa
Des deux bouts habilement,
Faisons trois pas en arrière
Et puis trois pas en avant .
Halte­là, gare à gare  !
Halte­là, gare à d'vant !
Halte­là, gare à gare  !
Halte­là, gare à d'vant !
Chacun porte une Hallebarde,
Une épée de bois à son flanc ;
Le chapeau à la cocarde
Et une floquée de rubans .
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Tirons tous contre la France
Et tout droit fuyons­nous­en !
"ça ! dit le duc de Savoïa,
Vous êtes tous de braves gens ! "
Tout est mort, gare à gare  !
Tout est mort, gare à d'vant !
Tout est mort, gare à gare  !
Tout est mort, gare à d'vant
Ils vont attaquer la France
Par dehors et par dedans;
Si quelqu'un se veut défendre,
Nous le mettrons tout en sang .
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Nous avons tant fait la guerre,
Reposons­nous tant qu'à tant .
Ils entrèrent dans une salle
Tapissée de matafans .
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Nous voilà sur la frontière,
Mon Dieu ! Que le monde est grand !
Nous nous pourrions bien morfondre :
Ne nous avançons pas tant !
Halte­là, gare à gare  !
Halte­là, gare à d'vant !
Halte­là, gare à gare  !
Halte­là, gare à d'vant !
En faisant trinquer nos verres,
Ils nous diront bravement :
"Qu'est­ce donc ce roi de France ?
Notre Roi en vaut bien cent ! "
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !
Gironfla, gare à gare  !
Gironfla, gare à d'vant !